recupérateur-d-eau-981

Faire des économies d’eau

Impossible aujourd’hui d’entretenir son jardin sans être soucieux de faire des économies d’eau. Les préoccupations actuelles écologiques, qui vont se poursuivre, exigent du consommateur une attention particulière à ce sujet. Comment se comporter de manière écoresponsable ?
Les jardiniers Lelièvre vous aident à faire les bons choix.

Quelles plantes privilégier pour économiser l’eau ?

Plusieurs plantes peuvent orner votre jardin sans demander un arrosage excessif. Préférez ces types de plantations si vous souhaitez économiser l’eau.
Le genêt,  la santoline ou le sedum produisent de jolies floraisons, notamment, en étant peu exigeantes sur la quantité d’eau parce que ce sont des plantes vivaces particulièrement résistantes à la sécheresse.
La lavande qui offre de jolies couleurs est également un choix pertinent dans la mesure où elle se développe mieux en temps sec. C’est aussi le cas de l’acanthe.
Pour orner vos balcons ou vos murs, le jasmin étoilé est également vivace dans des régions où le climat est tempéré.
Parce qu’il ne supporte pas vraiment l’humidité, l’oeillet a la particularité d’être particulièrement robuste. Enfin, le coquelicot d’or et l’ail d’ornement sont des plantes originales qui sont également très économiques en eau.

Quel arrosage favoriser ?

Les jardiniers Lelièvre vous conseillent d’arroser toujours avec raison. Plusieurs solutions existent pour limiter la consommation d’eau.
Tout d’abord, sachez arroser au bon moment : autant il est préférable d’arroser en fin d’après-midi l’été, autant il faut choisir plutôt le matin pour vos arrosages de printemps et d’automne. Faites également en sorte d’arroser au plus près des racines.
D’autre part, un paillage efficace assurera une bonne régulation thermique et évitera ainsi une surconsommation en limitant l’évaporation. Ne négligez pas les premiers arrosages qui permettront à la plante de se réguler en eau.
Essayez ensuite de trouver le bon rythme : certaines plantes ne méritent pas le même arrosage. Adaptez donc votre apport en eau à la spécificité de la plante.
Vous pouvez également opter pour un récupérateur d’eau, particulièrement économique. Une cuve en plastique sous les gouttières ou une citerne enterrée dans le sol permettront d’utiliser la totalité des eaux de pluie sans avoir à consommer davantage.
Le goutte-à-goutte est aussi un moyen judicieux également d’économiser l’eau. Il est d’autre part plus adapté aux plantes que l’aspersion classique. Ce type d’arrosage, automatique, est certes plus couteux mais pas à long terme ! Vous économisez l’eau durablement.
Il existe enfin différents types de pommes d’arrosage qui économisent également l’eau par les débits plus ou moins forts qu’elles proposent.