entreprise-espace-vert-872

Le compostage : les règles pour réussir.

 
Le compostage en quelques mots :
 
Le compost et un atout précieux pour redonner force et vigueur à vos plantes, que ce soit pour vos arbustes ou vos fleurs. Préparer son compost soi-même est un moyen de recycler et donc en même temps de faire de véritables économies. Les jardiniers-paysagistes Lelièvre vous guident dans cette démarche.
Pour obtenir du compost, il faut que les déchets organiques ou végétaux fermentent. Les conditions d’obtention de ce compost sont principalement liées au taux élevé d’humidité. Grâce à cela, les insectes, larves et champignons permettront d’accélérer la fermentation et de favoriser grandement la qualité de votre compost. 
 
Que mettre dans son compost ?
 
Il est possible de mettre quasiment tous vos déchets végétaux et organiques. Les excréments de vos animaux domestiques sont un exemple. Tous les déchets de votre jardin, s’ils sont broyés, conviennent pour votre compost. Pour les autres déchets, vous devrez les couper pour les intégrer à votre compost. En ce qui concerne les déchets ménagers, n’hésitez pas à mettre les coquilles d’œuf, de fruits secs, les épluchures de légumes, les fruits gâtés, les restes de viande, de poisson, le thé ou encore le marc de café. Dans la mesure du possible, évitez de mettre plus d’un quart d’un même déchet dans votre composteur.
 
Quel type de bac pour le compost ?
 
Pour y mettre vos déchets, vous avez plusieurs solutions. Vous pouvez bien sûr utiliser des composteurs en plastique qui sont souvent fournis par les communes. Si vous avez un jardin, il est possible également de former un tas avec vos déchets (suffisamment grand tout de même pour amasser vos déchets) afin que ceux-ci fermentent plus efficacement. N’hésitez pas à utiliser un paillage pour garantir une meilleure efficacité en même temps qu’une protection thermique contre le froid.  À l’intérieur, choisissez un bac assez grand que vous placerez dans un endroit à l’abri de la lumière.
 
Améliorer la qualité de son compost :
 
Vous avez la possibilité d’ajouter des accélérateurs naturels comme les larves, insectes ou lombrics.
Un arrosage de temps en temps (si vous trouvez que votre compost est trop sec) peut être le bienvenu.  Enfin, il est possible aussi d’aérer le compost en le brassant.