Les jardins à l’anglaise

I Améangement des jardins : Qu’est-ce qu’un jardin à l’anglaise ?

L’aménagement des jardins à l’anglaise est en complète opposition au style des jardins à la française. Son agencement et ses formes irrégulières sont caractéristiques. Il prend le contre-pied, aussi bien esthétique que symbolique du jardin à la française.

Le jardin à l’anglaise aime à se définir comme un paysage ou une peinture. Il laisse place à la poésie et à la Nature qui peut prendre le dessus. Caractérisé aussi par un aspect plus sauvage que les jardins français.
Attention, si le jardin anglais présente un aspect plus sauvage, il n’en reste pas moins un art des plus rigoureux. L’aménagement des jardins à l’anglaise, s’il est réussi, est même peut-être encore plus complexe à obtenir qu’un jardin à la française… Il s’agit de relever un défi : recréer l’apparence de la Nature. Tout en offrant de nombreuses perspectives inédites de contemplation… Entre rigueur et liberté. Entre art et authenticité.

Cette nouvelle vogue s’inspire de la typologie des jardins chinois et des arts d’extrême orient du XVIIIe siècle.
Au XIXe siècle, le jardin anglais connait de nombreuses mutations et devient un terrain d’expérimentation artistique à part entière.

Les maitres mots sont l’opulence et l’abondance : une pelouse parfaite et foisonnante; des couleurs et des plantes aussi diverses qu’harmonieuses.
Les couleurs dominantes sont le rose, le mauve, le lavande et le jaune.

Le but du jardin anglais est de surprendre l’ami de la Nature.

II Le jardin à l’anglaise dans l’Histoire

Sous le Second Empire, le jardin anglais se hisse même au rang d’art officiel des jardins et des parcs urbains en France !
Dès le début du XVIè siècle, les jardins à l’anglaise se caractérisent par des allées sinueuses ouvrant sur des points de vue pittoresques, là où un peintre poserait volontiers son chevalet.

Alors que l’influence française prédominait, par un certain refus de la symétrie et donc des codes, le jardin anglais devint un symbole d’émancipation vis-à-vis de la monarchie et de ses représentants, notamment sous la Révolution Française.

L’objectif n’est pas de contrôler la Nature mais d’en jouir. Cette conception arrive à submerger l’Europe. Même Versailles a son un jardin à l’anglaise ! réalisé au Petit Trianon pour la reine Marie-Antoinette.

III L’aménagement des jardins anglais et l’Art

Poésie et Peinture inspirent les jardins anglais autant qu’elles s’en inspirent.
Le jardin à l’anglaise s’inspire du courant artistique romantique, ce qui lui confère son aspect buccolique.
Il n’est pas surprenant que leurs concepteurs soient le plus souvent des peintres. Le peintre William Kent fut d’ailleurs le précurseur des jardins à l’anglaise. Tout comme dans un tableau, on recherche l’équilibre des volumes, l’harmonie des couleurs…
Les imperfections de la nature sont exploitées et non pas corrigées. C’est la reconstitution d’un paysage sauvage voire anarchique.
On trouve donc dans ces jardins à l’anglaise une association de diverses espèces ornementales de formes et de couleurs variés.
Les roses restent néanmoins les ambassadrices incontestées du jardin à l’anglaise, à la tige légère et toujours odorantes. Quant aux pelouses, elles constituent un socle homogène verdoyant sur lequel le tableau est dessiné. Chers lecteurs du nord de la France, le jardin anglais est fait pour vous ! L’humidité sera votre meilleure alliée pour établir le fond de votre toile de verdure !
II Pourquoi choisir un jardin à l’anglaise ?

La tendance du retour au naturel dans la décoration offre un bel avenir aux jardins anglais !

L’aménagement des jardins à la française n’ont plus le monopole du terrain ! Place à la simplicité et à la vie au jardin.
Le jardin à l’anglaise offre aussi un retour à la campagne, une apparence authentique très prisée par les citadins.
Le design d’un tel jardin doit respecter ces quelques règles appartenant à la culture du jardinage à l’anglaise. Alors, on peut très bien faire appel à un artiste paysager et lui confier les plans de son jardin pour un résultat so british !