Abattage d'arbres des espaces verts d'administrations

Abattage traditionnel ou dangereux

ABATTAGE TRADITIONNEL OU DANGEREUX


Pour sécuriser la voie publique ou bien les locaux de votre administration, ou même pour des questions esthétiques et pratiques, abattre un arbre peut être une solution envisageable. Le recours à un professionnel expérimenté est alors impératif. Les arboristes grimpeurs LELIEVRE disposent des qualifications requises. Abattre des arbres pour les remplacer dans les rues, par d’autres qui se développeront moins, vous fera faire des économies, sur le nombre d’interventions d’élagage des arbres de votre ville.
 

L’abattage des arbres doit être réalisé par des professionnels

Abattre un arbre est une opération délicate, potentiellement dangereuse et qui, pour des questions de sécurité, doit être confiée à des professionnels qualifiés.

Les arboristes grimpeurs de l’entreprise LELIEVRE détiennent ainsi les qualifications nécessaires.

Point de vue sécurité, ils sont entre deux et six personnes par équipe Point de vue technique, ils possèdent les titres de qualification H125 – E141.

Ils suivent en plus une formation régulière pour maîtriser les nouvelles techniques à l’œuvre dans ce domaine spécifique.
 

Les précautions prises lors de l’abattage d’un arbre

Précautions pour les arboristes grimpeurs LELIEVRE

Les professionnels LELIEVRE s’équipent avec du matériel adéquat pour effectuer un abattage en toute sécurité. Ainsi, ils sont munis de vêtements spécifiques les protégeant en cas d’accident, et ils portent des protections auditives et visuelles en plus d’un casque. Des nacelles sont à leur disposition, ainsi que les engins de levage tel que manitou, camions grue…

Tous les outils utilisés sont homologués et conformes aux conditions de sécurité nécessaires. Un entretien irréprochable du matériel permet d’éviter tout risque à ce niveau. Le bureau de contrôle de l’APAVE certifie le matériel tous les six mois.
 

Précautions sur la zone d’abattage

L’abattage d’un arbre présente des dangers pour la sécurité des personnes et pour les biens présents. Une sécurisation de la zone d’abattage est donc impérative afin d’éviter d’éventuels accidents.

Plusieurs facteurs doivent être identifiés et mis à l’abri :
  • Une détection et analyse visuelle du tronc et des branchages sont réalisées de manière à repérer la présence de champignons sur les arbres, cavités, branches mortes, etc. sur le bois qui pourraient présenter un danger lors de l’abattage,
  • les éléments naturels de proximité qui pourraient être abîmés lors de la chute (massifs floraux, pelouse, etc.),
  • les installations comme les canalisations, les clôtures et les lignes électriques.
  • Les conditions météorologiques telles que vent, pluie, neige.
  • Les contraintes environnantes telles que passage des bus, proximité des voiries, passage piétons, bâtiments, sieste pour les crèches, salle de réveil pour les hôpitaux,

Les étapes de travail pour l’abattage d’un arbre

Bien souvent il faut descendre le bois en rappel en petits morceaux. Ainsi, il ne s’éclate pas en arrivant au sol, et n’occasionne pas de dégâts aux alentours. Des cabestans, système de freinage sont utilisés de manière à ralentir manuellement la descente du bois.
 

1ère étape : la préparation du terrain

Le terrain est nettoyé pour rendre l’arbre correctement accessible. Le tronc est éventuellement lui aussi débarrassé d’éléments susceptibles de gêner comme la mousse, le lierre ou les branches basses.
 

2ème étape : l’entaille d’abattage

L’entaille est réalisée selon un angle de 45 degrés et se caractérise par une profondeur située entre 1/5 et 1/4 du diamètre du tronc de l’arbre.
 

3ème étape : l’abattage de l’arbre

  • l’abattage classique : une coupe qui suit une ligne horizontale.
  • l’abattage par moitié : pour les diamètres importants, on coupe en deux fois correspondant aux deux moitiés.
  • l’abattage par éventail tiré : on tronçonne en utilisant la pointe de la tronçonneuse pour créer un éventail au cœur de l’arbre avant de supprimer la partie supérieure.
  • l’abattage à la mortaise : utilisée pour les arbres penchés, on coupe la partie qui penche en premier puis le reste en second.
  • l’abattage directionnel : pour les cas très particuliers des arbres penchés dans une direction opposée à celle du sens naturel de chute.
Attention, d’autres éléments peuvent faire intervenir des abattages techniques, notamment pour les arbres jumelés, creux ou pourris. Les arboristes grimpeurs LELIEVRE utiliseront aussi des techniques adéquates, et notamment des nacelles si l’opération l’exige.
 

4ème étape : le tronçonnage des branches et du tronc

Une fois les branchages à terre, le gros bois sera débité en billes d’un mètre et le reste sera passé au broyeur qui vous pourra produire du mulch pour le paillage de vos massifs.

Certains d’entre vous gardent le bois pour réaliser des figurines sculptés dans le bois et l’installent sur vos ronds-points par la suite. D’autre stockent les branchages pour des décorations diverses telles que les décorations de Noël…

Si vous ne souhaitez pas garder cette matière première, LELIEVRE paysage l’évacuera, afin de le recycler par ailleurs.
 

5ème étape : le nettoyage du chantier

A la fin du chantier un soufflage est exécuté de manière à le rendre propre.

Un balisage peut-être effectué si cela s’avère nécessaire pour matérialiser l’emplacement du reste du tronc qui dépasse encore de quelques centimètres et éviter une chute de piéton par exemple.

Une dévitalisation, un grignotage ou carottage de la souche pourra être prévu par l’entreprise LELIEVRE.
 

Prix de l’abattage d’un arbre

Pour un devis personnalisé, une étude précise de la situation en question est nécessaire, afin de vous donner un prix au plus juste. Contactez-nous.

Contactez-nous

Posez-nous vos questions, ou faites votre demande simplement, un spécialiste va vous répondre :
Ou appelez-nous au 01 48 81 00 56